• Théo et l'étoile du Sapin de Noël.

     

    Théo et l'étoile du Sapin de Noël.

     

    Théo avait bien grandi depuis la recherche des 4 boules du Sapin. Il était maintenant un jeune adulte, comme Soraya, et ils s'aimaient toujours autant depuis leur rencontre. Toutes ces aventures semblaient de plus en plus lointaines pour Théo. Comme si, avec le temps, il oubliait cette féérie de son enfance, la rencontre avec le Père Noël et tous ses amis. Il devenait adulte. Heureusement Soraya gardait intact tous ces souvenirs dans les moindres détails, ce qui permit à Théo de ne jamais oublier, pourtant pris qu'il était dans le monde moderne avec le travail, les embouteillages, les factures...et la télé.

    Cette année, peu avant Noël, quelque chose se produisit à nouveau. Le petit lutin, Pierre, ami du Père Noël, vint leur rendre visite.

    -Bonjour Théo, bonjour Soraya!

    -Pierre, répondit tout de suite Soraya!

    Théo avait mis plus de temps à réaliser, mais en regardant mieux le lutin, une larme de joie coula de ses yeux.

    -Pierre, dit-il tout ému.

    Après ce beau silence et ce beau regard échangé, Pierre s'exclama:

    -Venez mes amis, le pays de Noël a encore besoin de votre aide!

    Ils passèrent encore par cette petite porte lumineuse que Pierre avait agrandie pour permettre le passage d'un adulte. Théo reconnaissait ce paysage, la maison du Père Noël, les sapins autour. Et je vous laisse imaginer la joie de Théo et Soraya lorsqu’ils revirent le Père Noël et sa maison, son Sapin avec les quatre boules, resplendissantes depuis que Théo les avaient ramenées. Cette fois, c'est l'étoile située tout en haut du sapin qui semblait terne, elle d'habitude si lumineuse se rappelait Théo.

    -C'est assez inquiétant, expliqua Père Noël et il continua:

    -Cette fois-ci ce sont de plus en plus d'enfants qui ne semblent plus croire aux valeurs de Noël, pas seulement les adultes car c'est l'étoile qui est mal en point.

    -Comment cela? demanda Théo.

    -Oui, les adultes avaient commencer à perdre les valeurs de Noël, mais les enfants continuaient à y croire jusqu'à récemment, car l'étoile qui symbolise l'Innocence et la Pureté de tous les êtres semble touchée, diminuée.

    -Que se passe t-il donc?

    -La Source de la lumière de l'étoile du Sapin de la Terre se trouve dans le grand temple du Soleil situé bien après les forêts, les montagnes, l'Océan et du désert qui t'avaient permis de retrouver les quatre boules! répondit avec émotion le Père Noël.

    -Tu dois aller ranimer la flamme avec Soraya!

    Théo et Soraya se regardèrent et sans hésitation, partirent pour le grand temple du Soleil.

    Ils ne savaient pas ce qui les attendait, un dragon comme avec la boule blanche de la Montagne ou je ne sais quoi de plus dangereux ou d'inquiétant.

    Ils avaient pu traverser toutes ces contrées avec l'aide de leurs amis de la Nature et avaient pu dépasser rapidement le grand désert. Puis là, l'Inconnu se présentait devant eux, seuls à présent pour continuer. Il commençait à faire très froid dans cette région. Comme une ambiance qui devenait glaciale, mécanique, triste. Toute une plaine s'étendait presque déserte avec des arbres morts, des cailloux à perte de vue.

    Devant ce spectacle sinistre, un bruit se fit entendre.

    -Vite cachons-nous!

    Et devant eux passa une sentinelle de plusieurs hommes.

    -On dirait des robots, se dit Théo.

    Ils ne semblaient plus y avoir de Vie et de Joie dans leurs yeux et leur démarche faisait penser à des robots qui marchaient. Théo et Soraya se mirent à les suivre à bonne distance espérant trouver ce fameux temple du Soleil. Au bout de presque une heure, la sentinelle se trouvait, en effet, devant une sorte de camp militaire qui entourait une pyramide aussi belle que celle du désert. Elle rayonnait mais sa lumière semblait bien pâle et même presque éteinte! La pyramide était assiégée.

    -Comment faire pour entrer et réanimer la flamme à l'intérieur? se demandèrent-ils.

    -Le père Noël a expliqué que des enfants ne croyaient plus aux valeurs de Noël. Ils attendirent la nuit pour essayer de pénétrer à travers le camp de ces hommes-robots. Ils s'approchèrent et traversèrent doucement, sans faire de bruit à travers les tentes où ils dormaient certainement. Il y avait une tente plus grande que les autres qui avait attiré l'attention de nos deux héros...

    En faisant le tour, une petite entrée se présentait par derrière. Elle était gardée par deux hommes endormis...

    Avec d'infinies précautions pendant un temps qui semblait une éternité, ils étaient passés à l'intérieur. C'était comme un grand cirque avec des estrades et une piste circulaire au centre plus bas. Et là: quel triste spectacle!

    Des enfants semblaient prisonniers et endormis devant une espèce d'ordinateur avec un grand écran!

    -Regarde Théo, on dirait que les enfants sont hypnotisés par l'écran!

    Après quelques instants, Théo répondit:

    -Oui, c'est bien cela et les enfants ne peuvent plus jouer et permettre à la lumière de l'étoile de briller à partir du temple du Soleil.

    -Nous devons trouver un moyen! chuchota Soraya.

    -Débranchons cet écran avec toutes ces ondes! lança Théo.

    -Oui, c'est cela!

    Alors après avoir bien observé cet ordinateur, ils virent la grosse prise électrique qui semblait aller jusqu'à l'intérieur du temple dont l'entrée donnait derrière l'écran sous cette grande tente. Ils descendirent l'estrade pour se retrouver devant cette entrée mais elle était gardée. Il fallait faire diversion. Sans tarder, Soraya se mit à crier et surprendre les gardes de l'entrée!

    Ceux-ci sursautèrent pour se précipiter sur Soraya qui se mit à courir dans les estrades, suivi maladroitement par ces hommes-robots tellement rigides qu'ils avaient vraiment du mal à la suivre!

    Pendant ce temps, Théo était entré, avait suivi avec agilité le cordon de cette prise longue, longue mais Théo était courageux et finit par arriver devant la prise qui aspirait la lumière de la boule lumineuse de la pyramide.

    Il enleva cette prise d'un seul coup, sûr de lui. Au même instant, tout avait disparu: les gardes, le cirque et la pyramide! Seuls restaient Théo et Soraya avec les enfants qui se réveillaient de cet affreux rêve et ils se retrouvèrent par magie, devant le beau Sapin de Noël. Et tout en haut, au dessus des quatre boules de Noël, l'étoile brillait à nouveau de mille éclats!

    Les valeurs de Noël et sa Lumière peuvent être oubliées, oui! Mais elles ne peuvent heureusement disparaître. Elles sont éternelles.

     

    Conte crée en novembre 2014

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :